Les landes humides

Habitats dominés généralement par des ligneux peu élevés (H<1.5m) : Bruyère, callune, ajoncs, genêts…), avec quelques graminées formant des touradons (molinie bleue, canche cespiteuse…).

 

Les landes humides se différencient des landes sèches par la présence notamment de la bruyère à quatre angles et par l’absence de la bruyère cendrée.

 

Les sols de ces milieux sont peu profonds. Ils peuvent toutefois être constitués d’un histosol tourbeux.

 

 

 

 

 

Localisation dans le Tarn :

Ces habitats, inféodées aux sols acides, pauvres en éléments nutritifs se rencontrent dans le Tarn essentiellement sur les hauteurs des plateaux du Ségala, des Monts de Lacaune et d’Anglès et de la Montagne Noire. 

 

Délimitation de la zone :

 Zone définie par la végétation caractéristique de ce milieu

 

Intérêt :

Intérêt patrimonial (espèces protégées, habitats menacés à l’échelle européenne)

Rétention des eaux / Soutien des étiages

Tourisme « vert », qualité des paysages

 

Menaces :

Drainage

Enrésinement